[Interview] Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d’entreprise

Elle a fait son entrée dans le domaine de la beauté, en proposant des prestations en tant que maquilleuse à son entourage, puis à travers des ateliers. Aujourd’hui, Masha Akré est une bloggeuse, maquilleuse professionnelle et entrepreneuse dans le domaine de la beauté.  En décembre 2016, elle a lancé le site Afrodict qui propose des prestations de beauté à domicile. Projet qui lui a valu de gagner le concours SUNU Startup à l’African Web Festival. Rencontre avec celle qui nous sublime…

Raconte-nous ton parcours professionnel ?

J’ai eu un parcours classique… Après la soutenance de mon master 2 en droit et actions humanitaires,  j’ai effectué un stage et de petits contrats , puis travaillé dans une ONG internationale. Parallèlement à cela , en 2012 ; totalement autodidacte et guidée par la passion, j’ai créé Glamourissime ma structure spécialisée dans les techniques de maquillage.  J’ai organisé des ateliers de maquillage qui ont été bien accueillis car en ce moment il n’y en avait pas vraiment …

La même année, j’ai travaillé à YEHE, puis s’en est suivi des contrats de shoot photos, clip vidéos, prestations individuelles de maquillage pour les cérémonies, etc.  J’ai également rédigé des articles beauté pour des webzines nationaux et internationaux tels que Ayana webzine – Btendance – Ivoirielle – Fashizblack, j’en passe… C’est d’ailleurs cela qui m’a poussée à créer mon blog pour y partager mes astuces personnelles.

Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d'entreprise

Consultante pour des marques de cosmétiques nationales et internationales (So Vanity, Niwel de Franck Provost, Guerlain…), j’ai été chef de projet du lancement de Maybelline New-York  en Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui, je fais du coaching pour quelques marques africaines naissantes, me consacre à mon nouveau projet Afrodict.

Quelle est ton histoire avec le maquillage ?

Adolescente, je lisais beaucoup de magazine mode beauté et j’ai tout de suite été attirée par ce milieu. Vous savez c’est une période ou on a parfois pas très confiance en soi, on se cherche un peu et j’étais persuadée que si je m’y impliquais, cela allait améliorer mon image et ma confiance en moi (comme si le fait de se maquiller donnait un pouvoir et une maîtrise sur notre apparence ou du moins celle qu’on veut transmettre aux autres) .

Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d'entreprise Je me documentais beaucoup sur la question , car je suis une personne qui aime savoir de quoi elle parle. Loin de me dire que j’en ferais mon métier un jour, c’était juste mon monde à moi.  Plus je me documentais, plus le domaine m’intéressait . A l’époque , on avait pas le tuto Youtube pour apprendre à se maquiller. J’ai appris petit à petit avec les conseils dans les magazines ou par des articles sur internet. J’ai commencé à beaucoup me maquiller les yeux à  la fin du lycée, ce que ma mère n’appréciait pas du tout , elle qui ne se maquillait pas…

A quel moment , tu as décidé d’en faire ton activité principale ?

J’ai toujours voulu avoir mon propre business à part mon boulot, je me suis dit que j’allais créer mon concept de maquilleuse professionnelle sur rendez-vous. Je voulais vraiment explorer ce domaine dans tous les sens du terme. Quand je me lançais,  je n’avais aucune référence semblable à la vision que j’avais du maquillage. Lorsqu’on a lancé Glamourissime, on recevait plusieurs messages nous demandant qu’est-ce que c’était exactement. Ce métier a longtemps été assimilé à la coiffure ou à l’esthétique, les gens se disaient que ceux qui s’y adonnaient n’étaient pas n’avaient pas fait d’études ou y trouvaient une porte de sortie quand ils ne trouvaient pas de travail. Ça été pour moi un défi personnel et ça l’est toujours d’ailleurs de faire en sorte que ce métier soit valorisé et reconnu.

Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d'entreprise

A un moment de ma vie,  précisément 2 ans et demi après le lancement de Glamourissime , j’étais tellement sollicitée que je n’arrivais plus à jongler entre mon boulot et ma passion. Je ne m’y attendais pas forcément et j’ai du faire un choix. J’ai choisi Glamourissime car c’était mon bébé, sur lequel j’ai bossé plus de 2 ans et qui commençait à faire ses premiers pas dans la cours des grands, l’abandonner à ce moment précis, c’était le laisser mourir. Mais je demeure toujours agent humanitaire,  on sait jamais (rires). Ça n’a pas été évident pour mes parents car ils voyaient mon avenir tout tracé en tant qu’aînée avant que cette affaire de maquillage ne prenne le dessus.

Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d'entreprise Une journée type avec Masha c’est quoi ?

Mes journées ne se ressemblent pas toutes, mais en général en semaine  je me réveille toujours à 7h, sinon un peu plus tôt quand j’ai des rendez-vous importants. Je m’apprête , je prends mon petit déjeuner je vais à mon atelier. Actuellement je bosse beaucoup plus sur mon nouveau projet, quand je n’ai pas de rendez-vous maquillage. Je travaille sur mes publications de la journée et je pars en clientèle. Quand j’ai un peu de temps j’échange avec mon fiancé et ma famille, ensuite je travaille sur les prochaines vidéos de ma chaîne.

Je passe le plus clair de mon temps sur internet en fait ; je termine parfois ma journée par un skype avec mon frère et mes associés Afrodict France.  Je rentre tard, souvent après 20h ; par contre, je suis une couche tard parce que je suis plus inspirée les soirs.

Aujourd’hui tu as lancé Afrodict ton site de prestation beauté en ligne. De quoi s’agit-il exactement ?

Oui en effet, Afrodict c’est un site e-beauté à la demande venu révolutionner le milieu de la beauté en Côte d’Ivoire. C’est une plateforme de réservation de prestations beauté en ligne (maquillage, coiffure, onglerie, soins…) qui regroupent les meilleurs professionnels dans leur domaine d’activités aux meilleurs tarifs .

Pourquoi avoir lancé cette plateforme ?

Nous avons lancé Afrodict pour répondre à un besoin de qualité des prestations, pour proposer un service express à la demande et essayer de réguler un temps soit peu ce domaine. Notre cible première reste la jeune femme moderne et active. Aujourd’hui on fait tout avec l’outil internet : on commande de la nourriture, un chauffeur… ; alors on s’est dit autant allier l’utile à l‘agréable en ayant la possibilité de réserver le professionnel beauté de son choix au délai qu’on aura soi même fixé. Quoi de mieux ?

Masha, maquilleuse, blogueuse, chef d'entreprise Quels sont les avantages  ?

Vous avez plusieurs avantages :

  • Vous payez le même prix et parfois moins cher
  • Vous avez des professionnels reconnus proposant des services de qualité (bonne hygiène et bonne présentation, accueil chaleureux, service bien fait)
  • Vous avez des professionnels à proximité pour un service rapide
  • Vous pouvez noter votre professionnel beauté après sa prestation
  • Votre beauty-artist peut se déplacer partout où vous voulez et ce jusqu’à 21h
  • Vous avez un service après vente
  • Vous avez droit à pleins de surprises et offres promotionnelles chaque semaine
Tu as gagné la première édition de Sunu Start-up, au dernier Africa Web Festival permettant à Afrodict d’intégrer la French Tech, comment cela se passe-t-il depuis ? Qu’est ce l’accompagnement de la French Tech apporte a ton projet ?

Oui tout se passe bien depuis mon insertion à la FrenchTech, nous recevons les meilleures formations et partage d’expériences. Nous bénéficions d’un accompagnement de coachs pour nous pousser vers l’avant et performer dans notre domaine d’activité respectif afin d’atteindre notre objectif premier. Je peux dire que c’est une chance d’avoir quelqu’un pour te conseiller quand tu te lances dans entrepreneuriat, ce grand saut dans l’inconnu. Cela permet de rester concentré.

Ton conseil aux ayanas ?

La persévérance résume tout je pense. Croire en soi, en ses capacités car un projet aussi abstrait soit-il, si on n’y croit pas soi-même, personne ne le fera pour nous. C’est vous qui donnez de la valeur à votre produit. Investissez vous à fond car si tu t’investis à 50%, tu auras  50% de résultats.

Sources : Ayanawebzine

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *